Méditation

Méditation de la pleine conscience

«  Et si on arrêtait de courir et de faire plusieurs choses à la fois ?  La méditation de la pleine conscience nous invite à nous reconnecter à nous-mêmes et nos émotions. »

La pleine conscience améliore le bien-être mental
Concept présent de nombreuses traditions spirituelles et religieuses comme le bouddhisme ou le yoga, la pleine conscience nous invite à être plus attentifs au moment présent, sans jugement. « L’objectif de la pleine conscience est de développer son attention (à soi même et aux autres) pour vivre l’instant présent. Elle nous réconcilie avec notre corps et nous offre de vivre chaque seconde avec intensité ».

Idéal pour les natures stressés, anxieux ou déprimés, la pleine conscience est recommandée à celle ou celui qui souhaite apprendre à mieux gérer ses émotions, améliorer son sommeil et sa qualité de vie.

Les principales techniques de Méditation
Il existe des centaines de techniques de méditation mais rassurez-vous, il est inutile de toutes les connaître pour commencer. En réalité, c’est même déconseillé.

Pour débuter, il faut faire simple.

Mieux vaut donc concentrer votre énergie et vos efforts sur une technique plutôt que vous éparpiller. Vous progresserez ainsi plus rapidement.

On peut distinguer différents types de méditation correspondant à des exercices différents d’entraînement de l’esprit.

Les méditations de type concentration qui ont pour but de faire converger le flot des pensées en fixant l’esprit sur un objet, qui est le thème de la méditation. Ce peut être un mantra (phrases ou mots répétés de nombreuses fois signifiant protecteur de l’esprit en sanskrit, « man » : esprit et le suffixe « tra », protection »), un texte sacré ou le mouvement de la respiration. L’essence de ce type de méditation est la non-distraction à travers laquelle le pratiquant apprend à développer une vision claire et unique.

Les méditations de type introspection qui ont pour but d’observer tous les phénomènes de l’esprit et à développer la position de témoin. C’est le cas par exemple de la Méditation de connaissance de soi développée par Krishnamurti.

Les méditations de type mixte ou intégré. Dans ce cas, le méditant débute par la pratique de la concentration jusqu’à l’obtention d’un certain niveau de détente physiologique, puis poursuit la pratique en élargissant son attention au flot de ses pensées, de ses sensations et de ses perceptions. Il devient ainsi l’observateur des différents phénomènes de la conscience. C’est le cas de la Méditation Vipassana de la tradition bouddhiste tibétaine, de la Méditation Zazen de tradition japonaise et de la Méditation de pleine conscience (ou mindfulness meditation).

Unique dans leur originalité et leur simplicité, les méditations crée par Osho Rajneeshnous amène directement vers la nature profonde de l’être humain.  Visiter ce lien afin de découvrir une multitude de méditations simple à pratiquer. www.meditationfrance.com/enseigne/osho.htm

La méditation de la pleine conscience (ou Mindfulness)
Il s’agit de la première « World Therapy » en quelque sorte, c’est-à-dire une pratique combinant des origines asiatiques à une approche occidentale.

Pour Jon Kabat-Zinn , la mindfulness ou pleine conscience est une pratique permettant de diriger son attention vers le moment présent, sans jugement de valeur.

Pour Christophe André, il s’agit de  « S’arrêter et observer les yeux fermés ce qui se passe en soi (sa propre respiration, ses sensations corporelles, le flot incessant des pensées) mais aussi autour de soi (sons, odeurs,…). Seulement observer, sans juger, sans attendre quoi que ce soit, sans rien empêcher d’arriver à son esprit, mais aussi s’accrocher à ce qui y passe. C’est tout. C’est simple. ».

Pour Jerry Braza, « La pleine conscience est l’éveil de l’esprit dans la réalité du présent. C’est un miracle qui nous permet de récupérer toutes nos énergies et de devenir pleinement maîtres de nous-mêmes, en étant attentifs, à tout moment, à ce qui arrive ou à ce que nous faisons. »

« La pleine conscience est un chemin d’ouverture, de sérénité et d’amour qui nous libère de nos peurs »

Cette pratique se distingue radicalement des techniques de bien-être (relaxation, sophrologie, massage, détente, car  à la différence de ces dernières, les  bienfaits de la méditation ne sont pas simplement limités au moment de la pratique ; ils se prolongent dans sa vie de tous les jours (en conduisant, en se brossant les dents, en prenant sa douche, en marchant, en faisant la queue dans un magasin,…).

Elle permet une prise de conscience de chaque instant, de son corps, des autres et de son environnement. Elle permet d’être « éveillé », en pleine conscience de soi et des autres à chaque moment de son existence.

Et  ses bienfaits ont été démontrés par des études scientifiques rigoureuses à l’aide de programmes bien codifiés.
Ça donne quoi concrètement ? Un exercice simple consiste à nous focaliser sur notre respiration. Sans chercher à la modifier. Quelques minutes voire quelques secondes suffisent à nous rendre compte à quel point notre esprit (cette petite voix dans notre tête) ne cesse de s’échapper loin de l’objet de notre attention. On pense à tout sauf à notre respiration : au passé (ruminations mentales « j’aurais dû faire cela, je n’y arrive jamais ») ; au futur (« si je dis telle ou telle chose demain en réunion, quelle sera la réaction de mes collaborateurs »). Ces pensées empoisonnent l’existence. Elles créent ce que l’on appelle du « stress interne » qui, à son tour, provoque des réactions physiologiques et psychologiques. Le stress, surtout s’il est intense et de longue durée, accroît les risques de contracter un grand nombre de maladies

On s’entraîne donc à ramener notre attention sur notre respiration, sans nous juger, avec douceur. Puis on recommence encore et encore. A force de pratiquer, notre attention se développera comme un muscle se développe par l’entraînement physique. Et les effets se font sentir dans notre vie quotidienne. La méditation peut être un antidote naturel au stress. Bref, donner à ses pensées une véritable pause de temps à autre serait des plus bénéfiques.

 La méditation n’est pas un voyage dans l’espace ou dans le temps mais l’éveil à l’instant présent. OSHO

Partager: